L’Allemagne était en 2020 le premier pays producteur de bière en Europe avant la Pologne et l’Espagne (Graphique : eurostat).

L’an dernier, l’Allemagne était le premier producteur en Europe selon une étude publiée par Eurostat ce jeudi à l’occasion de la journée internationale de la bière.

Avec 7,5 milliards de litres soit 24 % de la production totale de l’UE en 2020, l’Allemagne est incontestablement le premier producteur de bière en Europe. C’est ce que révèle une étude d’Eurostat, l’office européen de la statistique.

Le pays était suivi par L’Allemagne était suivie par la Pologne avec 3,8 milliards de litres produits (12 % de la production totale de l’UE), l’Espagne (3,3 milliards de litres produits, soit 10 %), les Pays-Bas (2,5 milliards de litres, soit 8 %), la France (2,1 milliards de litres, soit 7 %), la République tchèque (1,8 milliard de litres, soit 6 %) et la Roumanie (1,7 milliard de litres, soit 5 %). Par rapport à 2019, « la Slovaquie a enregistré la plus forte augmentation de la production de bière contenant de l’alcool (+25%), suivie de loin par la Grèce, la Lituanie et la France (toutes +3%) », note l’institution européenne.

En revanche, la production de bière en Italie a presque été divisée par deux en 2020 (-46% par rapport à 2019). De fortes baisses ont également été observées en Croatie (-29%), en Espagne (-14%), en Hongrie (-13%) et en Autriche (-11%). En 2020, la production totale de bière de l’UE équivalait à environ 74 litres par habitant.

Des bières essentiellement exportées aux Etats-Unis

Côté exportation, les Pays-Bas se trouvaient sur la première marche du podium avec 1,9 milliard de litres de bière contenant de l’alcool. Cela représente rien de moins que 21% des exportations totales de bière de l’UE (intra- et extra-UE).

Selon Eurostat, ils sont ainsi devenus le premier exportateur de bière parmi les États membres de l’UE, devant la Belgique (1,7 milliard de litres ; 19 %) et l’Allemagne (1,5 milliard de litres ; 17 %), suivis de la France et de la République tchèque (0,5 milliard de litres chacun ; 6 %) ainsi que de l’Irlande et de la Pologne (0,4 milliard de litres chacun ; 5 %).
Les principales destinations des exportations de bière vers les pays tiers étaient les États-Unis (895 millions de litres ; 22% des exportations totales de bière extra-UE) et le Royaume-Uni (881 millions de litres ; 21%)

Beaucoup de bières britanniques importées

Avec 0,8 milliard de litres, la France a été le plus grand importateur de bière contenant de l’alcool l’an dernier et a représenté 16% des importations totales de l’UE (intra- et extra-UE). L’Allemagne a importé 0,7 milliard de litres (13%), suivie de près par l’Italie (0,6 milliard de litres ; 12%), les Pays-Bas (0,6 milliard de litres ; 11%) et l’Espagne (0,5 milliard de litres ; 10%).

Les importations de bières contenant de l’alcool en provenance de pays hors de l’UE sont marginales par rapport aux importations au sein de l’UE. « Lors des importations en provenance de pays non membres de l’UE, les États membres ont privilégié la bière britannique (268 millions de litres ; 51% de toutes les importations extra-UE de bière en 2020, en tenant compte du fait qu’en 2020 le Royaume-Uni faisait encore partie du marché intérieur) et la bière mexicaine (95 millions de litres ; 18% respectivement) », dit encore l’institution.

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le commenter et à le partager sur les réseaux sociaux.