Fonds : Nouvelle levée de fonds réussie pour Capital Invest

We Invest Capital Partners a informé lundi dans un communiqué avoir réussi à lever plus de 10 millions d’euros supplémentaires. Grâce à cette somme, le fonds et ses filiales s’approcheront des 20 millions d’euros de collecte à fin avril 2021. « Depuis son démarrage en Juin 2020, en pleine période de Covid, la progression des encours du fonds est de plus en plus dynamique, bénéficiant de la tendance des investisseurs à se porter vers des actifs aux emplacements numéro 1 », dit la firme dans son texte.

Elle ajoute que « cette évolution est particulièrement présente à Luxembourg, à Miami aux États-Unis et à Marbella en Espagne, où se sont dirigés nos premiers investissements ». De nouveaux projets sont prévus prochainement dans les alpes françaises, et à la fin de l’année sur la Côte d’Azur.

ICT : Le siège d’EuroHPC inauguré

Le siège de l’entreprise commune pour le calcul à haute performance européen (EuroHPC) a été officiellement inauguré à Luxembourg ce lundi par le ministre des Affaires étrangères et européennes, Jean Asselborn, du ministre de l’Économie, Franz Fayot, du commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, du président du comité directeur de l’entreprise commune EuroHPC, Dr Herbert Zeisel, et du directeur exécutif de l’entreprise commune EuroHPC, Anders Dam Jensen.

Le ministre de l’Economie Franz Fayot a affirmé que l’initiative EuroHPC était un parfait exemple comment des investissements communs de l’UE et des États membres peuvent faire avancer l’Europe dans différents domaines de technologie de pointe. En plus d’accueillir le siège de l’EuroHPC, le Luxembourg se dote d’un superordinateur dénommé « MeluXina », qui est cofinancé par des fonds européens et qui intègrera le réseau européen des huit superordinateurs. Hébergé dans le centre de données DC2 de LuxConnect à Bissen, MeluXina sera opérationnel prochainement et sera le deuxième supercalculateur européen à être activé après « Vega », en Slovénie.

Résultats 2020 : l’Artisanat résiste à la crise du COVID

La Chambre des Métiers a présenté ce lundi le bilan de l’année 2020 pour l’artisanat au Luxembourg. En 2020, le chiffre d’affaires global de ce secteur important de l’économie a reculé en moyenne de 8%, « un chiffre qui masque cependant une réalité autrement plus complexe : 80% des entreprises artisanales se situent dans une fourchette s’étendant d’une perte de chiffre d’affaires de -35% à une hausse de 14% », indique le communiqué de l’institution.

Les branches les plus touchées par la crise du Coronavirus sont l’alimentation, la « mode, santé et hygiène ». Avec la quasi-disparition du domaine événementiel, les métiers de traiteur, de boucher et de pâtissier-boulanger ont subi « des pertes d’emplois de l’ordre de 5% et une baisse du chiffre d’affaires de 16% en moyenne ». A cause des des confinements et des limitations quant au nombre de clients pouvant être accueillis, la branche « mode, santé et hygiène » connaît une diminution de l’emploi de 1% et une chute du chiffre d’affaires de 21%.

La construction semble « mieux lotie » avec une hausse de l’emploi de 3% et un recul du chiffre d’affaires de 6% en moyenne. « La mise en œuvre des mesures sanitaires a clairement conduit à des pertes d’efficience. A cela s’ajoute une mise à l’épreuve du secteur par l’explosion des coûts de certains matériaux et par des difficultés d’approvisionnement », note la Chambre des métiers. D’après cette dernière, les dispositifs d’aides ont clairement contribué « à amortir le choc économique de la Covid sur les entreprises artisanales ». Ainsi, 89% d’entre elles ont bénéficié de dispositifs qui peuvent être classés en 3 catégories : la prise en charge d’une partie des frais des entreprises, l’indemnité pour indépendants et l’injection de liquidités (avance remboursable, prêts garantis par l’Etat).

Enfin la Chambre des Métiers dit inviter le Gouvernement à prévoir « un phasing out » en douceur des mesures d’aides aux entreprises et à agir contre les effets secondaires liés à la pandémie qui perdure ( au niveau de la hausse des prix des matériaux et des difficultés d’approvisionnement).

BCL : une somme des bilans des banques en très légère hausse

La Banque centrale du Luxembourg a informé lundi que la somme des bilans des établissements de crédit s’élevait à 872 885 millions d’euros à la fin mars 2021 contre 863 750 millions d’euros au 28 février 2021. Ce qui représente une une hausse de 1,06%. En comparaison annuelle, la somme des bilans des établissements de crédit a reculé de 3,2%. A noter qu’entre mars 2020 et mars 2021, les crédits immobiliers aux ménages ont augmenté de 3 513 millions d’euros (soit 10,5%) et les crédits aux autres intermédiaires financiers (AIF) ont diminué de 577 millions d’euros (1,8%).

Le siège de l’entreprise commune EuroHPC a été inauguré par Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur, Jean Asselborn, ministre des Affaires étrangères et européennes, et Franz Fayot, ministre de l’Économie. (Photo : gouvernement luxembourg).

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le commenter et à le partager sur les réseaux sociaux.