A l’occasion du salon du mariage qui s’est tenu les 5 et 6 novembre à Luxexpo The Box, Ecorama Luxembourg s’est demandé combien coûtait un mariage en 2022. Éléments de réponse récoltés auprès des professionnels et de futures mariées.

Enfin ! Votre moitié vous a demandé en mariage. Dans votre esprit, c’est l’euphorie. Vous voyez les choses en grand : un superbe lieu de réception, une décoration à l’image de votre thème, un repas délicieux, une magnifique robe de mariée, une coiffure et un maquillage vous mettant en valeur. Pour monsieur, ce sera un costume impeccable. Bref, vous rêvez d’un moment inoubliable. Sauf que, le plus beau jour de votre vie a un prix. Et pas n’importe lequel.

Exposante au salon du mariage qui a pris ses quartiers ce week-end à Luxexpo The Box, Deborah Heinen, Wedding et Event planner, fondatrice de la société Passione, affirme que pour savoir combien cela coûte, on doit d’abord regarder le nombre de personnes. « Si on prend un mariage de plus de 100 invités avec une cérémonie laïque, ce qui est très demandé, ça va entre 25.000 et 30.000 euros en moyenne » au Luxembourg. Sans surprise, le coût dépend des idées des mariés. Ils s’inspirent de ce qui est en vogue actuellement aux États-Unis. « C’est plus grand, plus exclusif avec plus de détails », dit-elle. On entend par là : un bar à sucreries, un photomaton et un bar à cocktails.

Le montant de l’événement augmente aussi pour une autre raison. En 2020, pandémie de Covid-19 oblige, beaucoup d’unions ont été annulées. Le budget alloué est plus important car les mariés se disent : on a tellement attendu, on veut le mariage de nos rêves. « Ils acceptent des prestations beaucoup plus chères », observe la wedding planneuse. Avec des prix de matières premières plus élevés à cause de la guerre en Ukraine, certains traiteurs envoient aux futurs époux de nouveaux devis plus onéreux.

Moins d’argent pour le photographe

Le poste de dépenses où les futurs mariés rognent le plus est la photographie « car ils ne voient pas tout le travail (ndlr : mené par le photographe) qu’il y a derrière », souligne Deborah Heinen. Pourtant, il s’agit du seul moyen d’avoir un souvenir de son union qui ne s’effacera pas avec le temps. Luka, 25 ans de Nancy est photographe de profession. Accompagné par Florian, 27 ans, son chéri, il s’est rendu dans le salon afin d’établir des contacts avec des exposants et élargir son réseau professionnel. Le jeune homme va se lancer dans la photographie de mariage. Selon lui, le tarif du pro de la photo dépend de l’expérience. Pour un débutant, comptez 1.600 euros la prestation et « 3.000 euros pour les plus expérimentés ». Si les couples ne veulent pas autant payer, « c’est parce qu’ils ne comprennent pas l’importance de la photo de mariage ». Derrière un chiffre, il y a : les frais de déplacement, le matériel, le logiciel du traitement de l’image et un savoir-faire.

La décoration de la table doit rentrer dans le thème choisi par les mariés. (Photo : ecorama luxembourg)

Laura Weiser, fondatrice de la société d’organisation d’événements Eventure soutient de son côté que le budget moyen pour un mariage au Luxembourg se situe « entre 200 et 250 euros par personne ». Dans ce cas de figure, « on a la décoration, le traiteur, l’alcool, le photographe, le DJ. On peut ajouter le photobooth et s’il y a un organisateur de mariage ». D’après elle, « le chiffre a énormément augmenté ces dernières années ». Les fleurs sont devenues très chères à cause du coût des transports. Le Covid et le conflit aux portes de l’Europe ne font pas que grignoter le pouvoir d’achat. Les délais de livraison du matériel se rallongent. « Avant, on mettait deux semaines pour recevoir le panneau en bois (ndlr : avec par exemple le nom des mariés dessus) dans mon entreprise. Maintenant, c’est entre un mois et un mois et demi », raconte-t-elle. « Les gens n’ont pas plus d’argent pour se marier ». Au contraire, « ils veulent que cela leur coûte le moins cher possible ». Et pour une seule raison : un coût de la vie de plus en plus élevé. « On veut de plus en plus de décoration et payer de moins en moins ». Malheureusement, c’est impossible. Active au Luxembourg et en Moselle, la cheffe d’entreprise constate que les budgets ne sont pas les mêmes dans l’Hexagone et au Grand-Duché. « Les prix des traiteurs en France sont parfois la moitié de ceux du Luxembourg ».

Robe et costume offerts par les parents

Du côté de l’hôtel le Royal,« le budget se situe entre 100 et 150 euros par personne », nous indique une personne du service « Events » lors de notre passage au stand. « Il est plus élevé que les années précédentes ». Encore une fois, tout dépend des souhaits des mariés. « Notre prix de base est de 100 euros par personne. Il y a un service à trois plats, un forfait soft, un forfait vin et une coupe de crémant à l’accueil ». A tout cela, on rajoute 15 euros par personne pour la fameuse pièce montée. L’établissement de prestige situé au centre de Luxembourg-Ville offre un hébergement sur place et un parking. Un atout non- négligeable dans la capitale. Les couples n’ayant pas d’organisateur de mariage peuvent faire appel au service banquet pour l’organisation de leur soirée.

Rencontrée sur le stand de Guy Bernard Cosmétiques, Cassandre 28 ans dans quelques jours, originaire de Bastogne s’est rendue au salon avec sa maman Veerle et sa future belle-sœur Corinne. Au départ, elle prévoyait un budget situé entre 7.000 et 8.000 euros. Au final, la somme tournera entre 10.000 et 15.000 euros minimum. « On sera plus ou moins 80 personnes », énonce-t-elle en précisant que son mariage aura lieu dans la province du Luxembourg-Belge. « On sait qu’une personne qui reste une journée, c’est plus au moins 98 euros ». Si cette même personne vient uniquement au vin d’honneur alors là, c’est 18 euros. Et pour le soir, comptez 22 euros. « C’est la salle (ndlr : où se déroulera la soirée) qui nous a donné ces chiffres », ajoute-t-elle. Derrière ce prix, on trouve « la location de la salle, les serveurs, tout est compris ». Excepté le photographe et le DJ (1.200 euros pour le premier et 600 euros pour le second). Avec le Covid, « beaucoup de gens se sont reportés sur 2023 ». Elle raconte que trois dates ont été proposées. Son futur époux et elle ont choisi septembre de l’année prochaine. « Nous payons tout le mariage », souffle-t-elle. Les parents offrent le costume et la robe de mariée.

Émilie 42 ans, qui habite près de Briey en Meurthe-et-Moselle, dira « oui » à son compagnon en septembre 2023 et célèbrera l’événement dans une salle au Luxembourg. Entourée par sa fille Clara âgée de 20 ans qui est aussi son témoin, elle n’a pas encore trouvé sa robe mais connaît déjà son budget : 20.000 euros. Elle ne s’attendait pas à un tel chiffre. « La moitié de la somme, c’est le traiteur. Il faut que je jongle avec les 10.000 euros restants », confie-t-elle. « Si on sort de la traditionnelle salle des fêtes, ça coûte plus cher. C’est un jour exceptionnel ».

Elle insiste sur le fait que le repas qui doit être de qualité. Elle a fait appel à une organisatrice de mariage. « On va faire d’autres devis, surtout au niveau de la décoration ». Il n’y aura pas de photographe mais elle pense faire appel à un DJ pour assurer l’animation musicale. Peut-être, qu’en déambulant dans le salon, elle aura trouvé celui qui déroulera la bande-son du plus beau jour de sa vie.

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.