La banque coopérative a clôturé son exercice 2021 avec un résultat à 19,8 millions d’euros, en hausse de 5,5 % par rapport à 2020.

Grâce à sa gestion prudente, Raiffeisen a résisté aux soubresauts de 2021. La banque coopérative affiche un résultat à 19,8 millions d’euros, en augmentation de 5,5 % par rapport à l’exercice de l’année 2020. Son produit net bancaire progresse de 5,1 % et les coûts d’exploitation augmentent de 6,8 %. « Cette progression notable s’explique par le caractère temporaire des économies réalisées en 2020 d’une part, et par l’augmentation des investissements dans les outils digitaux et la sécurité informatique », assure le communiqué de presse de l’établissement bancaire.

Le résultat net d’intérêts en croissance a augmenté de 3,3 % «grâce à la progression des volumes », souligne le texte. Les commissions grimpent de 13,8 % par rapport à l’exercice 2020, « à la suite d’une année de tous les records en matière de placement titres : forte progression des formules de gestion et de conseil, renforcement et élargissement de l’offre de placement ESG et volumes transactionnels à des niveaux jamais enregistrés jusqu’ici », continue-t-il.

A la fin de l’année 2021, le total du bilan fait état d’une croissance de 5,4 % par rapport à celui de l’année précédente à 10.156 millions d’euros. Concernant l’actif, l’activité des crédit à la clientèle croît en un an de 308 millions d’euros ( +4,3 %). Une progression de 6,2 % a été enregistrée pour le financement de l’accès à la propriété. « Cette forte progression fait cependant face au ralentissement des investissements professionnels qui sont la conséquence de la crise et de la pénurie de matières premières », commente la banque.

Des placements en grande forme

A propos du passif, les fonds de la clientèle non bancaire sont en progression de 505 millions d’euros (+6 %), dont 284 millions liés à l’épargne des ménages. « Les grands déposants institutionnels ont renforcé la position de liquidité de la Banque avec un apport de 266 millions d’euros et un allongement de la durée des dépôts », dit Raiffeisen. Finalement, la hausse des capitaux propres, à hauteur de 4,5 %, s’explique surtout par la mise en réserve des bénéfices nets. « Cela permet à la Banque de maintenir son niveau de solvabilité et de poursuivre le développement de ses activités de financement », ajoute-t-elle.

Enfin, les placements de la trésorerie croissent de 209 millions d’euros (+8,5%). Le niveau de la réserve de liquidité auprès de la Banque centrale du Luxembourg est resté globalement stable par rapport au 31 décembre 2020.

L’info en plus

Des cartes de crédit Visa pour planter des arbres

La Banque Raiffeisen a introduit une nouvelle gamme de cartes de crédit Visa durables. Elles permettent à chaque titulaire de participer à l’effort de reboisement des forêts au Luxembourg et au Bangladesh. Pour chaque 200ème transaction effectuée au moyen de l’une de ces nouvelles cartes, l’établissement financière s’engage depuis mars 2021 à planter un arbre au Luxembourg ou au Bangladesh, avec un total d’au moins 15.000 arbres par année.

Pour accroître l’impact de l’opération et augmenter le nombre d’arbres à planter, chacun des plus de 43.000 membres OPERA de la Banque est invité à apporter sa contribution personnelle en échangeant 1.000 points OPERA contre la plantation d’un arbre supplémentaire.