Le gendarme de la place financière luxembourgeoise a sanctionné l’établissement de paiement pour non-respect de certaines obligations professionnelles relatives à la lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme.

La sanction est lourde pour Unzer Luxembourg. La filiale luxembourgeoise de l’établissement de paiement d’origine allemande, a reçu une amende de 145.000 euros de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) en application de la loi du 12 novembre 2004 relative à la lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme. Comme l’explique la CSSF dans son communiqué, la sanction financière a été prononcée pour « non-respect de certaines obligations professionnelles relatives à la lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme (« LBC/FT ») identifié suite à un contrôle sur place effectué par la CSSF auprès de l’Établissement de paiement en 2020 et 2021 et qui portait sur le dispositif de LBC/FT de l’Entité ».

Certains manquements identifiés portent sur «des déficiences en lien avec les obligations d’effectuer et de tenir à jour une évaluation des risques, les obligations en relation avec les processus d’entrée en relation d’affaires, les obligations en relation avec les processus de contrôle et de détection des personnes, les obligations de coopération avec les autorités et l’adéquation du dispositif de contrôle interne en ce compris les ressources de la fonction compliance », explique le gendarme de la place.

Depuis le 12 août, date à laquelle la sanction a été prononcée, « l’entité a pris des mesures pour y remédier », dit la CSSF.