La vente de produits textiles contenant du coton équitable a explosé en 2020 avec une croissance de 282 % et un chiffre d’affaire de 1,65 millions d’euros, d’après Fairtrade Luxembourg.

L’année dernière, quel était le produit équitable préféré des Luxembourgeois ? Réponse : le coton. La vente de produits textiles avec cette fibre végétale a littéralement explosé. Elle a connu une croissance de 282 % et un chiffre d’affaire de… 1,65 millions d’euros, selon l’asbl Fairtrade Lëtzebuerg qui présentait mardi les résultats de l’année 2020. Cette croissance exceptionnelle a été générée « en partie par des actions ponctuelles et promotionnelles de partenaires proposant sur une durée limitée des accessoires en coton Fairtrade » comme les masques, des glacières ou encore des serviettes de bain.

L’association qui promeut les produits et le commerce équitable se demande si cette « fulgurante ascension » perdurera ou s’il s’agit d’une « croissance éphémère ». « Nous notons que le consommateur est prêt à choisir ces produits dès que l’offre existe », souligne-t-elle dans son communiqué. Elle pense que cette augmentation pourra « donc motiver les points de vente à élargir de manière durable leur gamme de produits textiles certifiés Fairtrade. Les acteurs économiques doivent prendre leur responsabilité au niveau de leur offre afin de renforcer une production textile responsable ».

Qu’en est-il des autres produits ? La banane, fruit phare, n’a pas eu le sourire l’an passé. La filière a été fortement touché avec une baisse de 10 % par rapport à 2019 et une part de marché qui recule de presque 6 points. « Certes, la fermeture des structures scolaires et restaurants collectifs ont impacté ces chiffres, néanmoins il faudra relancer un travail de sensibilisation au niveau du consommateur final mais également des points de vente afin qu’une banane sans violation des droits humains et sans pesticides s’ancre définitivement dans le quotidien de chacun », pointe l’asbl.

Une rose sur deux est équitable

Malgré la baisse importante de la consommation hors domicile (-30%), le café a maintenu son niveau de 2010 avec 412 tonnes vendues (-0,94 % et une part de marché de 10,34%). Et le cacao ? Il s’en est bien sorti d’après Fairtrade Lëtzebuerg avec une progression de 12 % entre 2019 et 2020. Néanmoins, la part de marché reste faible à 4,34 %. Bien connue des consommateurs luxembourgeois, la marque de chocolats belge Galler a intégré le cacao équitable dans toutes ses gammes. «Cette marque a été malheureusement fortement touchée par les intempéries en juillet et toute la chocolaterie a été détruite. Il faut donc espérer qu’elle trouve les moyens de se reconstruire et de continuer son engagement vis-à-vis des producteurs de cacao Fairtrade », dit l’association.

La filière de la rose a été fortement touchée par la pandémie. Cependant, elle a eu la faveur des consommateurs au Grand-Duché. « Désormais, une rose sur deux vendues au Luxembourg est issue de plantations certifiées Fairtrade ». Avec 1 388 539 tiges de roses vendues l’an passé, il s’agit désormais de la première filière Fairtrade au Luxembourg avec 50 % de part de marché. « Cette croissance est en partie réalisée par un acteur qui ne propose que des roses Fairtrade à sa clientèle depuis 2018 et aussi à l’élargissement de la gamme proposée par un autre acteur luxembourgeois », explique Fairtrade Luxembourg sans dévoiler les noms des sociétés en question.

Les produits Fairtrade se trouvent aussi bien dans les supermarchés que dans des boutiques spécialisées. (Photo : fairtrade lëtzebuerg)

Au niveau de la consommation de jus de fruits Fairtrade, l’asbl a constaté une baisse de 25 %. Certaines références de jus d’orange Fairtrade bien présentes dans la restauration ont même connu une baisse allant jusqu’à 85 % du chiffre d’affaires. Le riz quant à lui décroit de 6 % et le sucre de 3,70 % entre 2019 et 2020.

En tout, le chiffre d’affaire des produits équitables a atteint les 24,38 millions d’euros en 2020 soit une augmentation de 11,58 % par rapport 2019. En moyenne, les consommateurs luxembourgeois ont dépensé 39 euros pour les produits portant le label. C’est 3,40 euros de plus qu’en 2019 (35,60 euros). Ce montant place le Luxembourg parmi les meilleurs consommateurs de produits Fairtrade dans le monde, à savoir en 6e position derrière le trio de tête Suisse (99 euros), Irlande (79 euros) et Suède (46 euros).

A la fin 2020, le marché Fairtrade comptait un total de 2 919 produits dont le coton enregistrés sur le marché au Luxembourg. (Photo : ©Joséphine Lefebvre)