Selon le Statec, depuis janvier 2020, 988 entreprises sont tombées en faillite. Ce chiffre se rapproche de celui énoncé pour la même période en 2019 (1 017 faillites) et en 2018 (936 faillites). Au mois d’octobre, les tribunaux luxembourgeois ont prononcé 132 faillites. Un an auparavant, il y en avait eu 125.

Ce sont principalement les entreprises du commerce (169 faillites en 2020) et de la construction (98 faillites en 2020) qui ont mis la clé sous la porte. Comparé au nombre total d’entreprises par branche d’activité économique, les déconfitures concernent 2,5 % des entreprises de l’Horeca, 2,5 % de la construction et 2,3 % du commerce. « Les autres branches économiques sont relativement moins impactées », note le Statec.

A noter que durant les six premiers mois de l’année, 900 emplois ont été perdus. « Cette valeur se situe toutefois en-dessous des niveaux du premier semestre 2019 (1 009) et 2018 (1 043) », prévient l’institut de la statistique. Les branches déplorant la plus grande perte de postes sont les services non financiers (26 %) et la construction (24 %).

Concernant les faillites, le ministère de la Justice en collaboration avec le STATEC, le LBR (Luxembourg Business Registers) et le Service statistique de la Justice, ont initié un projet de publication régulière de statistiques en matière de procédures collectives dont sont issus ces chiffres.