La Banque centrale du Luxembourg (BCL) a clôturé son exercice 2018 avec un bénéfice de près de deux millions d’euros, très légère hausse par rapport à 2017.

Dans son rapport annuel 2018 publié ce lundi, l’institution bancaire membre de l’Eurosystème a dévoilé l’état de ses comptes et ses résultats financiers. On y lit que pour le dernier exercice, le total du bilan s’élevait à 227,9 milliards d’euros. Il est en hausse de 10 % par rapport à 2017 où il était de 207,6 milliards d’euros.

Au niveau de l’actif du bilan, le volume des concours aux banques liés aux opérations de politique monétaire a baissé de 9% par rapport à l’exercice précédent, s’établissant à 5 141 millions d’euros à la fin de l’année 2018.  En ce qui concerne le passif, le volume des dépôts déposés par les établissements de crédit auprès de la BCL a grimpé de 16% pour « passer de 102 875 millions d’euros en 2017 à 119 841 millions d’euros en 2018 ».

Plus de billets en euros en circulation

Information importante et non des moindres, l’an dernier, la banque centrale a mis en circulation pour plus de 3,2 millions d’euros. Là encore, le chiffre est en augmentation par rapport à 2017 où la valeur des billets était établie à 3 108 millions d’euros. La BCL fait aussi savoir dans son rapport annuel que le produit net d’intérêts a augmenté. Il est passé de 393 millions d’euros en 2017 à 493 millions d’euros en 2018. « Une grande partie de ce produit est redistribué au sein de l’Eurosystème. En ce qui concerne l’exercice 2018, cette redistribution s’est « soldée pour la BCL par une sorte de levée de fonds s’élevant à 425,6 millions d’euros contre 329,8 millions d’euros en 2017 ».

Au rayon des frais, la banque centrale fait état d’une hausse des frais de personnel qui sont passés de 42,5 millions d’euros en 2017 à 44,8 millions d’euros en 2018. L’institution explique cette hausse de 2,3 millions d’euros par « l’augmentation des effectifs ainsi qu’à l’augmentation des salaires suite aux avancements automatiques en échelons et en grades » et de l’index. En plus des frais de fonctionnement, elle doit payer les pensions de ses anciens salariés. Le montant pour ce poste de dépense est de 12,1 millions d’euros en 2018.

Quoi qu’il en soit, la BCL a terminé son exercice 2018 avec un bénéfice de 1,99 millions d’euros contre 1,96 millions d’euros un an plus tôt. A la fin de l’année dernière, elle employait 393 personnes contre 381 à la fin de l’année 2017.  » Cette progression s’explique par un élargissement et un approfondissement continus des missions européennes et nationales et des responsabilités de la banque », écrit-elle.